Comment savoir si son habitation perd de l’énergie en hiver ?

Une habitation mal isolée perd de l’énergie durant toute l’année. Et cela se voit en hiver, lorsque les erreurs d’isolation provoquent de l’inconfort, courants d’air et de l’accroissement de la facture d’énergie au bout du mois. Il existe donc des méthodes simples pour voir ces pertes en énergie. Voulez-vous connaître ces techniques pour connaître la perdition en énergie pendant l’hiver ?

La vérification des factures pour observer la perte en énergie

Le chauffage est la mesure de dépense énergétique la plus essentielle pour les ménages. Cela montre 60 % du montant total en énergie ménagère. Et ce prix peut devenir encore plus important quand la maison est mal isolée.

Il existe quelques essais et comptes simples qui aident à détecter les diminutions de chaleur dans une maison où le chauffage a été bien vérifié pour une température favorable à 20°C. Ce sont donc : l’inconvénient dans les autres pièces comme la sensation de courant d’air à travers les fenêtres ou des parois froides, la dépense qui surpasse la moyenne de 110 kWh par an et par mètre carré peut être détectée. Et un coefficient de fuite de chaleur trop élevé qui est également un signe de perdition de l’énergie. N’oubliez pas que l’énergie la plus écologique et économique est celle qui n’est pas beaucoup consommée.

Les caméras thermiques et la thermographie pour savoir la perte de l’énergie

Les enseignes de bricolage peuvent vous louer des caméras thermiques, mais beaucoup de mairies suggèrent ces machines en prêt gratuitement. Elles sont parfois de petite dimension, maniables et facilement utilisables par tous.

Une fois utilisées dans la maison ou la partie essayée, elles représentent l’appartement dans une palette de teintes. Le thermogramme aussi obtenu aide à visualiser les parties un peu bien isolées, en indiquant celles où la diminution énergétique est la plus forte. Il peut contenir également de pans de murs, que des portes et que des fenêtres. Il existe une assistance bienvenue pour déterminer les fonctions d’isolation les plus immédiates.

Comment bien user la thermographie pour connaître la perte de l’énergie ?

Pour avoir des effets concluants, il faut bien thermographier en saison froide. En fait, afin que les distinctions de températures se montrent clairement, il faut une déduction de 10°C entre l’extérieur et l’intérieur de l’habitation.

Si vous faites la thermographie par une froide journée à partir de l’extérieur, il y aurait des zones montrées en rouge où la chaleur s’échappe. Et vous devez ensuite examiner les causes telles qu’une absence d’isolant, une déperdition au châssis ou un pont thermique.

Quels sont les différents fournisseurs d’électricité ?
Comment calculer la consommation d’un appareil électrique ?